LES MASSAGES QUI VOUS FERONT DU BIEN CET HIVER

Quoi de plus bénéfique qu’une séance de massage pour affronter l’hiver ? Découvrez les différentes techniques qui vous feront du bien durant cette saison hivernale.

Résultat de recherche d'images pour "massage shiatsu"

Le massage aux pierres chaudes

Durant la séance, des pierres volcaniques ou d’argiles chauffées et enduites d’huiles essentielles sont apposées sur des points d’énergie de votre corps. Elles sont aussi utilisées pour frictionner ou effleurer différentes parties de votre anatomie. Grâce à la chaleur des pierres, vos vaisseaux se dilateront et cela favorisera votre circulation sanguine. Un massage aux pierres chaudes vous soulagera de vos douleurs musculaires ou articulaires, comme l’arthrite.

Le Shiatsu

Le Shiatsu est aussi recommandé si vous avez de l’arthrite, des problèmes d’articulation ou des problèmes de rhumatisme. Comme votre souffrance peut être plus intense en hiver, ce massage aux vertus analgésiques contribuera à vous soulager. Asthmatique, vos crises peuvent devenir plus fréquentes avec l’hiver. Le Shiatsu favorisera l’ouverture de vos bronches afin de vous aider à mieux respirer. Avec le froid et le gris de l’hiver, la déprime peut vous gagner facilement. Offrez vous quelques séances de Shiatsu et vous retrouverez vite votre moral.

Le massage Nuad Bo Rarn

Comme vous pouvez vous sentir engourdie en hiver, une séance de massage Nuad Bo Rarn permettra de stimuler la circulation du sang. Il aide aussi à éliminer les toxines de votre corps et favorise le flux lymphatique. Comme son effet est prolongé dans le temps, vous serez libéré de vos tensions musculaires durant quelques jours suivant la séance.

Le massage Tui na

Technique de massage venant de Chine, le massage Tui Na stimule votre système musculaire et osseux, ainsi que vos organes internes. Le massage Tui Na peut alors atténuer vos douleurs liées à la sciatique, particulièrement en hiver où elles peuvent s’amplifier. Le Tui Na permet aussi de booster votre énergie et renforcer votre organisme face aux agressions externes comme le froid.

Le ShiroDhara

Si vous voulez vous sentir dans un état de bien-être absolu malgré le froid hivernal, offrez vous une séance de massage ShiroDhara. Faisant partie des massages ayurvédiques, cette technique est assez spécifique. Durant la séance, un filet d’huile tiède est versé sur votre front pendant que vous êtes allongée. Cette action permet d’apaiser votre mental et de vous procurer un calme absolu.

Forme et vitalité avec les 5 tibétains.

Si vous aimez le yoga et ses effets mais que nous n’avez pas plus de dix minutes par jour alors les 5 tibétains sont faits pour vous. Les origines de cette série de postures sont mystérieuses et relativement controversées mais d’après certains les 5 rites tibétains seraient nés il y a environ 2 500 ans et auraient été conservés au sein de la tradition tantrique tibétaine notamment par  les Sakyapas.

Mais alors, c’est quoi les 5 tibétains ? Une forme de yoga bien sur mais là où la discipline spirituelle indienne préfère souvent des positions statiques, la version tibétaine met l’accent sur une séquence continue de mouvements. En pratiquant ces 5 rites chaque matin ou chaque soir, on accroît sa vitalité, on gagne en souplesse, on se muscle, et surtout on rééquilibre l’énergie subtile et l’harmonie des chakras.

Idéalement la série des 5 tibétains devrait être pratiqué le matin au réveil et avant le petit déjeuner pour un effet optimal.  C’est une pratique idéal pour celles et ceux qui ont très peu de temps ou qui recherche un moyen simple de se « réveiller » avec une pratique de méditation.

Rite n°1

Afficher l'image d'origineDebout, les bras étendus à l’horizontale, paumes des mains vers le bas. Alignez vos bras avec vos épaules et placez vos pieds à la largeur de vos hanches. Etirez la tête et fixez un point fixe. Puis faites des rotations dans le sens des aiguilles d’une montre, toujours en fixant votre point fixe. Inspirez et expires profondément. Au début, vous allez probablement être prise de vertige et c’est normal. Le but est d’augmenter graduellement les rotations chaque jour pour arriver à un total de 21 tours. Pendant que vous tournez,

 Quand vous avez terminé vos rotations, placez vos mains sur vos hanches et commencez à vous relaxer. Inspirez profondément en imaginant que vous vous remplissez d’un sentiment de bien-être et d’épanouissement. Expirez ensuite en imaginant que vous vous débarrassez de toutes les tensions qui encombrent votre corps.
Rite n°2

Afficher l'image d'origineAllongé sur le sol, les bras le long du corps et les paumes des mains contre le sol. Lorsque vous inspirez, relevez la tête en rentrant le menton sur la poitrine. Dans le même temps, levez vos jambes tendues à la verticale. Si vous êtes souple, descendez les jambes vers la tête. Expirez ensuite lentement en redescendant la tête et les jambes jusqu’au sol. Les jambes doivent rester tendues et les pieds joints. Répétez le mouvement autant de fois que voulu en pensant toujours à lever la tête et les jambes au moment de l’inspiration et à les reposer au moment de l’expiration.

Quand vous avez terminé le rite n°2, pratiquez la même séance de relaxation que lors du site n°1 mais en restant allongé sur votre tapis de sport ou de yoga.

Rite n°3

Afficher l'image d'origineA genoux sur le sol, le dessus des pieds bien à plat et les orteils repliés sur le sol. Placez les mains derrière vos cuisses. Lorsque vous inspirez, étirez le buste et la tête en arrière autant que possible. Lorsque vous expirez, revenez et penchez-vous en avant jusqu’à ce que votre menton touche votre poitrine. Cet exercice va étirer les muscles de vos hanches, de vos abdominaux et de votre cou, tout en tonifiant votre thyroïde et vos glandes surrénales.

Restez à genoux sur votre matelas et pratiquez l’exercice de relaxation dans cette position comme vu précédemment.

Rite n°4

Afficher l'image d'origineAssis par terre, les jambes allongées, les pieds à la largeur du bassin et les mains à plat sur le sol, paumes vers l’intérieur. Baissez doucement la tête en arrière et levez le corps en vous appuyant sur les mains. Tendez les bras, fléchissez les genoux afin de vous retrouver quasiment en position de pont. Revenez doucement à votre position assise. Inspirez profondément lorsque vous vous élevez, inspirez lorsque vous revenez à la position de départ. Répétez cet exercice plusieurs fois en veillant bien à vous reposer quelques secondes entre chaque séquence.

Relaxez-vous en position assise, les jambes allongées.

Rite n°5

Afficher l'image d'origineAllongé sur le ventre, les paumes sur le sol à hauteur de la poitrine, les pieds écartés à la largeur des hanches. Inspirez en soulevant les hanches autant que possible (vous devez former un V inversé) et en rentrant la tête entre les bras. En redescendant, expirez et redressez le buste en vous appuyant sur vos mains. Votre tête s’étire vers le haut, vos bras sont tendus et votre colonne vertébrale cambrée. Répétez plusieurs fois.

Placez-vous sur vos genoux et pratiquez une dernière fois l’exercice de relaxation : inspirez profondément en imaginant que vous vous remplissez d’un sentiment de bien-être et d’épanouissement. Expirez ensuite en imaginant que vous vous débarrassez de toutes les tensions qui encombrent votre corps.

Le massage réduirait la dépression

Les massages légers offriraient un traitement complémentaire intéressant pour contrer la dépression chez les personnes atteintes de divers troubles psychiatriques, d’après une étude allemande1.

Cette récente étude se distingue des précédentes du fait qu’elle a été menée auprès de personnes ayant reçu un diagnostic de trouble psychiatrique.

Ce type de massage se pratique avec des mouvements lents des mains et une pression légère, semblables à des caresses. Les chercheurs ont voulu cibler la peau plutôt que les muscles ou les tissus conjonctifs, car la peau est intimement liée à l’identité. Ainsi, ce type de toucher transmet un message positif à la personne.

LChaton_massagees massages légers offrent un traitement adjuvant sans risque. De plus, ils possèdent l’avantage de pouvoir être pratiqués par des proches ou encore par le personnel hospitalier.