APAISER LES TENSIONS EMMOTIONNELLES

Dans notre vie quotidienne, les occasions de ressentir en nous des tensions émotionnelles sont grandes. Il est très facile de perdre notre équilibre intérieur, de se sentir irrité, anxieux ou déprimé. Il peut s’agir d’un projet qui n’aboutit pas, d’une dispute avec un proche, de difficultés matérielles, la crainte du changement, mais aussi d’événements heureux, comme un mariage, une grossesse ou très douloureux comme un deuil à surmonter.

Retrouver un certain calme intérieur ne s’est jamais exprimé aussi massivement. Le yoga restaurateur est le moyen idéal pour apaiser nos tensions émotionnelles, en apprenant à les observer et à les voir se transformer. Je vous propose une séquence de trois positions à pratiquer régulièrement ou lorsque vous vous sentez submergés par vos émotions. Cette séquence aide à cultiver la compassion envers soi-même et à se recentrer. Sa pratique régulière permet d’interagir de façon différente avec les autres, y compris avec les personnes  avec qui nous avons tendance à réagir au niveau le plus inconscient comme les membres de notre famille.

 

SUPTA BADDHAKONASANA, LA POSTURE DU PAPILLON – 20 MINUTES

Posture 1

Cette position a un grand pouvoir de guérison émotionnelle. Il est dit que lorsque nous pratiquons cette posture, nous recréons physiquement et énergétiquement le « fœtus doré » ou « l’Utérus d’or » à la source de l’univers.  En ce sens, cette position est remarquable en cas d’événements stressants émotionnellement tels qu’un deuil à surmonter ou un changement à accepter.

TORSION SUPPORTÉE – 3 À 5 MINUTES DE CHAQUE CÔTÉ

Posture 2

Il s’agit de la version supportée de Bharadvajasana, la posture de l’Alouette. La grande particularité de cette position est celle de dénouer nos nœuds émotionnels et de nous libérer de nos blocages corporels ainsi que de nos croyances limitantes.

SAVASANA SUPPORTÉ – 20 MINUTES

Posture 3

Dans les Yoga Sutras de Patanjali, le deuxième chapitre contient beaucoup d’enseignements sur l’Ashtanga ou le yoga des 8 étapes ou membres. Ces huit étapes sont présentées comme une série de pratiques qui commencent avec des principes éthiques pour se terminer avec des étapes plus intérieures comme la méditation. La cinquième étape est appelée pratyahara et est définie comme le retrait conscient des sens. Pour la plupart d’entre nous, la pratique du pratyahara reste insaisissable.

L’une des meilleures façons de commencer à comprendre le concept de pratyahara est d’expérimenter une posture de yoga familière, savasana, la posture du cadavre.

Expérimenter cet état nous permet de réagir avec moins d’intensité aux expériences douloureuses ainsi qu’aux pensées négatives et aux émotions. La pratique nous donne le choix de notre réaction. En d’autres termes, la variable c’est moi et comment je choisis d’utiliser mon énergie. Je peux choisir de me laisser happer par ces stimuli ou au contraire je peux choisir de prendre du recul et de ne pas y participer consciemment.  Cela ne signifie pas de me réfugier dans une caverne. Je pourrais alors continuer à agiter mon système nerveux en générant des pensées et en revivant des réactions passées qui seraient stimulantes. Cela signifie au contraire : rester au milieu de ce chaos émotionnel et ne pas y réagir consciemment.

Dénouer les tensions musculaires, améliorer la qualité du sommeil, éliminer les toxines…

Massage Udarabhyanga

Le soin débute par un bain hydromassant aux cristaux effervescents. Yeux fermés, on se laisse bercer par les vagues en prenant de grandes respirations. La relaxation commence.
Cap sur la fraîcheur. On réveille l’épiderme avec un gommage corporel aux Flocons de Sels et au Cryo-Extrait d’Algue Boréale, des richesses maritimes qui détoxifient et hydratent la peau. Vivifiant !
3 – Chaud devant ! Place au massage décontractant. On finit le soin en alternant manœuvres prodiguées à la chaleur de la main et pressions froides de drôles de bulles bleues. Le tout en suivant une gestuelle bien précise du Massage Suédois (Pétrissages, Étirements, Rolling, Décrochages) et du Deep Tissue (Échauffements, Pointés Glissés, Traçages). De quoi rééquilibrer nos énergies et dénouer les tensions.

On a testé pour vous : le rituel Merveille Arctique au Spa Thalgo

LE MASSAGE SPORTIF, C’EST QUOI

Tonique et/ou relaxant, le massage sportif varie en fonction des besoins de la personne qui vient se faire masser. La particularité de ce massage ? On ne masse pas le ventre ni le cuir chevelu. On cible essentiellement le dos, les bras, les jambes, les pieds… Les muscles qui travaillent le plus afin de les soulager.

On le pratique avant une compétition/une séance afin de préparer le muscle et de mettre l’athlète dans un état plus confortable. Ou après dans l’optique de récupérer plus rapidement, aide à mieux éliminer les toxines accumulées dans les muscles au cours de l’effort vasculaire ». Si on fait un massage sportif avant un entraînement, on minimise l’apparition des déchirures. Après un entraînement, cela permet de réduire les courbatures. On peut également le réserver entre deux séances pour accélérer la récupération. En somme, il y a toujours un bon moment pour profiter des multiples bienfaits de ce soin.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce soin n’est pas réservé aux compétiteurs. Que l’on soit sportif ou pas, il est toujours excellent de libérer les muscles, de favoriser la circulation lymphatique et de relancer la circulation sanguine. Quant aux contre-indications, elles sont les mêmes que pour tout massage. On évite d’en faire si l’on est dans un état fiévreux où que l’on a une blessure